Beyond croissant ou le soir où je suis allée dîner chez une inconnue

samedi, janvier 26, 2013

 Photo : Aurélie Daniel

Un jour j'ai reçu un mail où l'on me proposait d'aller dîner chez quelqu'un que je ne connaissais pas. Ce n'était même pas une amie d'amie, ou une cousine de la copine du frère d'une collègue de travail... Je ne savais pas du tout qui pouvait bien être Sarah-Lou et ne parlons pas d'Aurélie. J'étais très intriguée et j'avais vraiment hâte que la date arrive d'autant plus qu'il y aurait d'autres invités.

J'avais rendez-vous un dimanche soir à 19h00 et c'est sous une pluie battante que je suis sortie du métro avec mon petit mémo (adresse + code + téléphone) dans la poche de mon manteau. Quand j'ai posé le doigt sur la sonnette, je me suis dit que c'était quand même un truc un peu fou cette invitation. J'espérais juste ne pas m'être trompée de porte...

Sarah-Lou m'a accueillie et assis sur le canapé, j'ai vu Dorian. J'étais pas très étonnée en fait, comme moi il avait été sensible au concept de Beyond croissant. Et puis, j'ai aussi fait la connaissance de Catherine Kluger, invitée également. Nous nous sommes tous installés confortablement autour de la table basse garnie de tartinades et d'os à moëlle absolument délicieux et d'un verre de vin. Après cette introduction où nous avons fait connaissance, nous sommes passés à table où nous avons dégusté le très bon pot-au-feu de Sarah-Lou. Là, nous avons voulu savoir comment était l'idée de Beyond croissant, comment les choses ont pu éclore... Sarah-Lou nous a raconté que lors de ses différents voyages, il est souvent difficile de pouvoir manger avec des gens du pays, notamment en Asie. Et pourtant c'est souvent ce qui constitue le sel d'un voyage : découvrir l'autre, voir la "vraie" vie, partager un moment, manger des plats qui ne sont pas ceux des touristes... De ce constat, avec Aurélie, elles ont donc imaginé le nouveau repas chez l'habitant.

Entre deux bouchées de tarte au chocolat de Catherine, nous avons posé la question fatidique du coût du repas à Sarah-Lou si nous n'avions pas été ses invités. Oui, le principe de Beyond croissant est de choisir son hôte comme si on allait au restaurant. Trente euros nous a dit Sarah-Lou. Il y a eu un petit moment de réflexion chez chacun d'entre nous, ce court instant de silence qui semblait dire que ce dîner les valait vraiment, peut-être même un peu plus.

Lorsque nous nous sommes séparés, Catherine m'a proposé de me raccompagner en voiture, Dorian s'est vu offrir des graines de sésame par Sarah-Lou... Nous étions des inconnus en arrivant et comme des amis en repartant. C'est ça aussi l'effet Beyond croissant, partager bien plus qu'un repas.

Tout le monde peut vivre un moment Beyond croissant en accueillant, en s'invitant, à Paris ou ailleurs dans le monde. Pas besoin non plus d'être un chef 3 étoiles, vous pouvez aussi choisir de recevoir autour de mets très simples (mais savoureux ;-)) que vous viviez dans une chambre de bonne ou dans un palace : real place, real food, real people !

Vous aimerez peut-être

6 propos déjà à lire et d'autres à écrire

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants. Je suis la co-fondatrice de Gustave et Henri, un duo 100% féminin. Notre agence est spécialisée dans le consulting, la stratégie digitale, la relation influenceur, et la création culinaire.










Archives