,

Mais qu'aurait bien pu manger Constance Mozart ?

dimanche, décembre 03, 2006


Anna nous avait proposé un jeu : l'opéra, l'opérette et la comédie musicale... s'invitent en cuisine. Il y a même eu des prolongations pour les retardataires ou tout simplement pour que d'autres puissent participer. En ce qui concerne, j'ai complètement zappé le délai. Mais où avais-je la tête ? Probablement dans les nuages... Je reviens donc sur terre pour vous proposer la recette que j'avais prévu.

J'avais tant de choix à portée de main que j'ai essayé de faire une sélection. Peine perdue, je me suis donc concentrée sur Mozart et plus précisement sur son épouse qui a entendu toutes ses compositions. Alors, qu'aurait bien pu manger Constance Mozart ?

Tarte aux questches et au gingembre

Pour la pâte sucrée
175 g de farine
1 pincée de sel
75 g de beurre légèrement ramolli
2 jaunes d'oeufs
1 cuillère à soupe d'eau froide
40 g de sucre en poudre

Tamiser la farine et creuser un puit. Ajouter le beurre, les jaunes d'oeufs, l'eau, le sucre et le sel.
Mélanger du bout des doigts afin d'abtenir un mélange ressemblant à des oeufs brouillés. Incorporer progressivement la farine. Il faut obtenir une pâte lisse. Pétrir légèrement pour former une boule. Filmer et mettre au frais pendant 30 minutes environ avant utilisation.

Pour la tarte
500 g de questches
50 g de sucre en poudre
15 g de beurre
du lait pour dorer
50 g d'amandes effilées
1 cuillère à café de gingembre moulu

Dans une sauteuse, faire fondre le beurre. Ajouter les questches et le gingembre et 25 g de sucre. Les faire revenir quelques minutes. Réserver. Prendre les 2 tiers de la pâte, l'abaisser et foncer un moule à tarte préalablement beurré et fariné. Disposer les prunes dessus et saupoudrer de sucre. Etaler le reste de la pâte et découper des bandes avec une roulette ou un couteau. Badigeonner au pinceau le bord de la tarte avec un peu d'eau et coller les bandes de pâte en les entrecroisant sur la tarte. Puis badigeonner au pinceau la pâte d'un peu de lait et parsemer avec les amandes. Faire cuire dans un four préchauffé à 190 °C pendant 35 minutes. Servir tiède ou froid avec un peu de crème fouettée.

Vous aimerez peut-être

14 propos déjà à lire et d'autres à écrire

  1. quelle belle idée, Constance sera ravie je pense.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, cela me plait...les quetsches c'est si bon et avec la pointe de gingembre c'est original

    RépondreSupprimer
  3. Très belle tarte et beau mariage quetsches et gingembre !!! J'adore aussi ton idée avec pois chiches

    RépondreSupprimer
  4. quetsches et gingembre... voilà qui m'inspirerait presqu'un opéra! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Sophie,

    The colours on this tart are so beautiful! Delicious!

    RépondreSupprimer
  6. oh!! dis sophie, j'en veux bien un bout!! d'accord?? bises micheline

    RépondreSupprimer
  7. qu'elle a l'air bonne ta tarte, gingembre et quetsches, quel delice!h

    RépondreSupprimer
  8. Cette tarte est sublime, tentante, exquise...spectaluraiement simple et sophistiquée.
    Mais pardonne-moi si je ne vois pas pourquoi, outre le jeu, elle est liée à Mme Mozart ?
    Je sais je suis un peu "tatillonne" mais c'est juste que j'aurais aimé comprendre le cheminement qui t'a amenée à l'associer à Constance et son époque ?!

    Merci

    RépondreSupprimer
  9. Spendide, voilà ce que j'en dit !!! Elle a l'air vraiment très bonne ta tarte. Et j'adore ton titre. bravo

    Amitiés
    Claude

    RépondreSupprimer
  10. Il n'y a pas que Constance qui aurait été ravie... le gingembre n'aurait sûrement pas déplu à Mozart lui-même.

    RépondreSupprimer
  11. Elle est sublime, et la recette, extra, si originale!

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Sophie ! Un petit clin d'oeil à la découverte de ta recette pour Constance Mozart ! Quelle idée amusante ! Evidemment, je ne bloggais pas à l'époque, sinon, j'aurais participé ! Je ne résiste pas au plaisir de soumettre ta recette à mes amis choristes : l'opéra étant au programme de nos concerts de cette année, quelle savoureuse partition ! Bisous

    RépondreSupprimer

Merci !

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.
Copyright 2006-2016 - Tous droits réservés.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants.

Dans la vie, je suis free-lance. Mes expertises : la stratégie digitale, le community management, les relations influenceur et la création culinaire.
N'hésitez pas à me contacter : smulhens(arobase)gmail(point)com.

















Archives