, , , , , ,

L'idée du week-end : spaghettis bolognaise

samedi, janvier 12, 2008

Mais pourquoi est-ce que je me suis dit que c'était une super bonne idée ce bolognaise day organisé par Dorian ? Probablement parce que les pâtes, c'est bon, la sauce bolognaise c'est super bon... et puis là ça devient un peu irrationnel, il y a aussi une notion de défi dans ce plat : manger ses pâtes bolognaise sans tâcher la chemise blanche que l'on vient de mettre.
C'est un peu comme la tartine beurrée qui tombe toujours du mauvais côté, la sauce bolognaise a tendance à vouloir faire son intéressante en laissant ses empreintes sur les vêtements. A force d'expérience, je sais la dompter et il n'y a pas eu une tâche ! J'enroule délicatement quelques pâtes autour de la fourchette sans précipitation même si cette odeur absolument délicieuse me pousse au contraire, j'observe si il n'y a pas de risque de projection intempestive, j'ouvre grand la bouche et voilà ! Mission accomplie ! Et chez vous comment ça se passe ? Bon week-end à tous !













 












Spaghettis bolognaise
Pour 4 personnes

400 g de coulis de tomates
1 oignon
2 gousses d'ail
300 g de porc haché
350 g de boeuf haché
huile d'olive
sel, poivre
500 g de spaghettis
feuilles de basilic
du parmesan détaillé en copeaux
5 à 6 tomates cerise


Préparation de la bolognaise.
Peler et hacher très finement l'oignon et l'ail. Emietter les viandes hachées sans les mélanger.
Dans une sauteuse, faire revenir l'ail et l'oignon dans une peu d'huile d'olive sur feu moyen. Puis ajouter la viande de porc hachée, bien mélanger puis celle de boeuf, mélanger une nouvelle fois. Au bout de 5 minutes, ajouter le coulis de tomates et quelques feuilles de basilic hachées, saler et poivrer. Couvrir et laisser "blobloter" sur feu doux pendant 1h00 environ.

Cuisson et finition du plat.
Faire cuire les spaghettis al dente dans un grand volume d'eau salée (j'utilise invariablement les pâtes "De Cecco", 12 minutes de cuisson). Égoutter puis verser dans la sauce avec un filet d'huile d'olive. Mélanger puis ajouter les tomates cerise coupées en quartier et quelques feuilles de basilic ciselées. Verser un dernier filet d'huile d'olive, ajouter le parmesan, finir par un tour de poivre du moulin.

Vous aimerez peut-être

7 propos déjà à lire et d'autres à écrire

  1. c'est bien de voyager de bolo en bolo, ça fait découvrir plein de blogs sympa!.......
    je n'avais pas de chemise blanche pour manger la mienne, mais à voir l'état de la nappe après le repas, mes fils ont du aussi avoir du mal à dompter les spaghettis!

    RépondreSupprimer
  2. Un plat en sauce et direct ça finit sur les vêtements comme tu le dis et forcément la bolo n'y échappe pas non plus quelle soit sa façon de la faire. Voila donc encore une recette bien appétissante

    RépondreSupprimer
  3. une bonne bolo ! et la touche finale la personnalise ! très appétissante !

    RépondreSupprimer
  4. quand j'étais petite, j'avais un beau pull en coton blanc qui appelait la bolo ... chaque fois que je le mettais, ma mère en faisait, et il y avait toujours des taches, même microscopiques ! rien à faire ! Je me suis soignée depuis, et j'espère bien faire une vraie bolo bientôt même si le D-Day est passé :(

    RépondreSupprimer
  5. eh, vous savez quoi : ben les pâtes à la bolognaise, c'est une invention.... française ! incroyable, non ?
    Bonne Année à toi

    RépondreSupprimer
  6. Ta photo est superbe comme d'habitude.
    Les italiens eux, pas si betes, nouent de grandes serviettes autour de leur cou pour manger la pasta, meme au restaurant.

    RépondreSupprimer
  7. Gracianne: moi, je fais comme ca pour manger le pho vietnamien ;-)
    Si appetissant! Comment lui en vouloir a la sauce bolo, de sauter partout!

    RépondreSupprimer

Merci !

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.
Copyright 2006-2016 - Tous droits réservés.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants.

Dans la vie, je suis free-lance. Mes expertises : la stratégie digitale, le community management, les relations influenceur et la création culinaire.
N'hésitez pas à me contacter : smulhens(arobase)gmail(point)com.

















Archives