, , ,

Epopée gourmande en Russie n°6 : les pelmeni

dimanche, février 10, 2008

















Nous y sommes ! Aujourd'hui, je vous emmène au coeur de Moscou pour une visite du Kremlin et de la place Rouge. Après je vous proposerai un plat typiquement sibérien pour affronter les températures les plus glaciales.

















La place Rouge, dans l'idée que je m'en était faite, c'était un lieu immense, couvert de dalles et sans rien autour.







































Erreur... La place Rouge est bien au centre de Moscou, grande mais sans ostentation, pavée et bordée de l'enceinte du Kremlin, de la cathédrale Basile le Bienheureux et du Goum.


















Néanmoins, la vision est quand même impressionnante et j'imagine que vide, elle prend encore plus de puissance.




















J'imaginais aussi l'intérieur du Kremlin construit comme une forteresse avec des passages étroits et des bâtiments inspirés du moyen-âge. Je me suis retrouvée devant de grands allées aérées avec des bâtiments de différents styles. D'ailleurs, voici l'endroit où travaille le Président.























Un peu plus loin, il y a un bourdon qui manifestement est le plus grand du monde, sauf que trop lourd, il n'a jamais pu servir.


















En descendant légèrement j'ai pu admirer des sculptures de glace représentant les principaux monuments de Moscou et bien sûr les cathédrales, de purs bijoux orthodoxes dont je ne pourrai vous montrer que l'extérieur, les photos étant interdites à l'intérieur. Dorures, décorations jusqu'aux plafonds, détails majestieux... Après un long moment à regarder intensément ce lieu pour mémoriser le plus possible ces images dans mon esprit, la nuit a commencé à tomber vers 16h00. J'ai beaucoup aimé cette vue donnat sur la Moskva.




















Sortie de l'enceinte, je suis repassée devant le momunent aux morts où la relève s'effectue toutes les heures par de jeunes militaires volontaires, c'est un honneur de pouvoir être ici. Le rythme est cadencé, les pas sont précis, les visages sérieux. Un moment intense.















En retournant sur la place Rouge, le Goum est maintenant illuminé et les musiciens en tenue de père noël bleu jouent du jazz. Je profite du moment pour boire un chocolat, mon voisin de table aura pris des petites tartines toutes fraîches.


































Plus tard, j'aurai l'occasion de déguster des pelmeni, une sorte de raviolis ressemblant à des tortellenis composés d'un mélange de viandes et servis avec de l'aneth et de la crème double. Mais ils peuvent aussi servis dans une soupe. Un vrai plat d'hiver, populaire, un peu "rustique" mais savoureux. Je vous laisse avec la recette, la prochaine fois ce sera le dernier épisode, nous partirons dans la ville faire les boutiques, notamment au marché aux puces.


















Pelmeni
Pour 6 personnes

1 kg de farine
1 oeuf
1/2 litre de lait
400 g d'épaule hachée de porc
400 g de haché de boeuf
2 échalotes
1 oignon
1 gousse d'ail
1/4 de botte de persil
1/2 botte d'aneth
de la crème, double si possible
sel, poivre

Préparer la pâte.
Dans un saladier verser les 2/3 de la farine, y casser l'oeuf et ajouter petit à petit le lait tiède en mélangeant le tout. Ajouter petit à petit le reste de farine et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit ferme et lisse. Si nécéssaire, ajouter la farine jusqu'à ce que la pâte ne colle pas. Mettre en boule, couvrir d'un film et laisser reposer dans le réfrigérateur pendant 1/2 heure environ.

Préparer la farce.
Emincer très finement l'oignon, les échalottes, l'ail et le persil. Ajouter les viandes hachées, saler et poivrer. Bien mélanger afin d'obtenir une farce homogène.

Confection des pelmini.
Etaler la pâte sur une couche de 3 milimètres environ et découper des cercles de 5 cm de diamètre à l'emporte pièce. Placer un peu de farce au centre du cercle de pâte, plier en deux pour former des 1/2 lunes. Bien appuyer puis coller les deux extrémités pour former un "tortellini".

Cuisson et finition.
Faire cuire les pelmini dans un grand volume d'eau salée, c'est prêt lorsqu'ils remontent à la surface. Egoutter, accompagner de crème et de quelques pluches d'aneth.

Précision.
Les plemini peuvent très bien se congeler plusieurs mois. Ne pas oublier de bien les fariner afin qu'ils ne collent pas entre eux. Pour les cuire, pas besoin de les décongeler, il suffira de les jeter dans l'eau bouillante et attendre qu'ils remontent à la surface.


Vous avez loupé les précédents épisodes de mon épopée gourmande en Russie ?
Retrouvez-les ici...
N°1 : le chocolat
N°2 : le saumon
N°3 : les roulés d'aubergine à la géorgienne
N°4 : les blinis du petit déjeuner
N°5 : le plov

Vous aimerez peut-être

10 propos déjà à lire et d'autres à écrire

  1. Les pelmenis se retrouvent dans toute la Russie et aussi en Ukraine.
    J'en ai mangé ici cuisinés par des russes et x'était délicieux.
    je t'ai taguée aujourd'hui pour un petit jeu tout simple. Gros bisous de début de semaine pour toi.

    RépondreSupprimer
  2. les pelmenis qui viennent de Chine et que les trappeurs mangeaient dans toute la Sibérie. je les adore avec un trait de vinaigre, de la crème et des herbes fraiches. Beau reportage sur Moscou. Vive la russie

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas, comme beaucoup au sujet de la Russie et de l'Ukraine.. Merci pour toutes ces découvertes et ces reportages !

    RépondreSupprimer
  4. Voilà effectivement un plat qui réchauffe. Je reviens pour le dernier épisode. En attendant, bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que ca fait penser aux raviolis chinois, a part la creme.
    Quel beau voyage tu nous fais faire, vraiment. Je n'aurais jamais imagine la Russie si coloree.

    RépondreSupprimer
  6. J'etais bien curieuse d'avoir tes impressions sur la Place Rouge (M. CM m'en avait un peu parle), et maintenant j'ai hate de lire ta recette de ce plat qui va bien m'aller! Les plemini, encore une decouverte!

    RépondreSupprimer
  7. J'adore les pelmeni ... On en mangeait presque tous les jours à l'hôtel Moskva, juste derrière la Place Rouge ... Il y avait de la musique, les gens dansaient ...c'était amusant comme tout !
    Je continue à feuilleter ton carnet de voyage ...
    Bisous
    hélène

    RépondreSupprimer
  8. J'ai eu l'occasion de goûter ces pelmenis préparés par une de mes apprenantes ukrainienne il y a quelques années. Elle nous les avait servis dans une soupe à la betterave et je dois dire que j'avais beaucoup apprécié. J'avais malheureusement perdu la recette au gré de mes déménagements...tu me la rends et c'est génial. Merci. Bises

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cette magnifique promenade virtuelle en Russie, maintenant c'est avec plaisir que je passerai à table, tu m'as ouvert l'appétit

    RépondreSupprimer

Merci !

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.
Copyright 2006-2016 - Tous droits réservés.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants.

Dans la vie, je suis free-lance. Mes expertises : la stratégie digitale, le community management, les relations influenceur et la création culinaire.
N'hésitez pas à me contacter : smulhens(arobase)gmail(point)com.

















Archives