, ,

Pastis landais

dimanche, août 23, 2009


Comme je vous le disais précédemment, j'ai retrouvé le chemin de la cuisine de Denis cet été dans le sud-ouest. Justement cette année, j'avais envie de réaliser des gâteaux régionaux comme le gâteau basque mais aussi cet énigmatique pastis landais que l'on sert en dessert avec de la crème anglaise.

Avant toute chose, il faut savoir qu'il n'y a point de pastis dans ce dessert. Pastis signifie pâte levée en patois et au fil du temps, les personnes ont retenu le mot pastis et, par déformation, ont mis du pastis dans la pâte. En tous cas, je ne sais pas pourquoi mais avec du rhum, de la vanille et de la fleur d'oranger, j'avais l'impression de sentir des effluves de pastis. Il y avait peut-être un trop de rhum dans la pâte ? ;-)

Avant de nous lancer avec Denis, pour se mettre d'accord sur ce que nous voulions obtenir (car les pastis landais sont très différents les uns des autres en terme de texture), nous avons fait un benchmark du pastis landais. Et tout naturellement, nous avons demandé à quelques personnes le meilleur pastis landais du coin. Heureusement, cela nous a amené à 4 pastis de provenance différentes.
Le must du pastis landais pour nous, c'est une pâte qui ne soit pas celle de la brioche (trop alvéolée) mais pas non plus une pâte compacte et lourde. Il fallait tomber sur l'entre-deux : une pâte aérienne mais assez dense à la fois. En terme de texture, cela devait ressembler un peu au kouglof.

Je ne sais pas comment nous avons réussi, mais c'était ce que nous avions en tête qui est sorti du four. Une pâte joliment dorée avec des morceaux de sucre casson croquants, une texture douce et parfumée, pas trop compacte ni trop alvéolée.
Nickel ! Autant vous dire que j'étais super fière de nous, et c'est ce qui me permet aujourd'hui de vous faire partager la recette !


Pastis landais
Pour 6 à 8 personnes (2 petits pastis landais)

80 g de beurre fondu
100 g de sucre
250 g de farine
4 oeufs
12 g de levure de boulanger fraîche
100 ml de lait tiède
1 cuillère à soupe de rhum
1 cuillère à soupe de fleur d'oranger
1 zeste de citron détaillé très finement
1 gousse de vanille
3 cuillères à soupe de sucre casson
1 pincée de sel
1 peu de beurre pour les moules à brioche

Préparation.
Dans un verre, émietter la levure et la mélanger avec le lait. Mélanger jusqu'à dissolution complète.
Dans le bol d'un robot, casser les oeufs et ajouter le mélange lait/levure, le beurre fondu et le sucre. Mélanger puis verser le rhum et la fleur d'oranger. Gratter la gousse de vanille et ajouter les graines à la pâte. Incorporer les zestes du citron. Continuer à battre la pâte et incorporer petit à petit la farine. Laisser tourner encore le robot pendant 5 bonnes minutes.
Laisser la pâte dans le bol du robot et couvrir d'un linge. Laisser reposer la pâte pendant 1 heure environ dans un endroit tiède.

Cuisson.
Beurrer les moules à brioche. Verser la pâte dedans (la pâte restera assez liquide même au bout d'une heure de pousse). Saupoudrer de sucre casson et laisser reposer encore 20 minutes.
Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pendant 30 minutes. Le pastis est cuit lorsque la lame du couteau ressort sèche. Laisser refroidir et servir avec une crème anglaise.

Vous aimerez peut-être

19 propos déjà à lire et d'autres à écrire

  1. Mmmhhh, voilà des détails sur la texture de cette pâte à paspis qui m'ont bien mis l'eau à la bouche pour le goûter !

    Chez moi y'a une couronne moelleuse au chocolat noire :)

    Bises
    Olala

    RépondreSupprimer
  2. Voilà peut-être une chose que je ferai... un jour...
    Pour moi, ce sera au rhum!

    RépondreSupprimer
  3. Belle recette, je prend note !
    Bonne semaine, Adeline.G

    RépondreSupprimer
  4. Très jolie recette ! j'ai faim ! ;o)
    Bises
    Hélène

    RépondreSupprimer
  5. *Olala : j’ai trouvé effectivement que cette pâte un peu particulière avait tout pour être un gâteau. La couronne moelleuse au chocolat noir me paraît pas mal non plus…
    *Mamina : le rhum est indispensable au pastis landais !
    *Adeline : merci beaucoup !
    *Hélène : merci tout plein ! Bises.

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis faite avoir par le nom! Ca a l'air vraiment bon... ;)

    RépondreSupprimer
  7. Mmm ...
    Super recette ! Et moi qui croyais que dans le pastis landais, il y avait des pommes ... Où suis je allée chercher une idée pareille ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les pommes c'est le pastis gascon appelé aussi croustade :)

      Supprimer
    2. Non, la croustade est faite avec une pâte feuilletée, d'où son nom.
      Ensuite, on a la tourtière qui peut être aux pruneau et/ou aux pommes.
      Avec un "tchic" de "gnac", bien sûr ;)

      Supprimer
  8. Faudra que je teste cette recette...

    RépondreSupprimer
  9. Un jour tu viendras dans ma cuisine bretonne, et on fera le benchmark des farz, il ya trop longtemps qu'on me conteste sur le sujet!

    RépondreSupprimer
  10. ca fait un moment que je n'ai pas faite cette recette ca me donne tres envie de vite en refaire, merci

    RépondreSupprimer
  11. J'ai un souvenir de ce gâteau dégusté dans l'auberge de Ducasse au pays basque accompagné d'une crème à la vanille inoubliable, je tenterai bien un jour cette délicieuse recette.

    RépondreSupprimer
  12. Voilà, j'ai bien suivi votre recette à la lettre mais le résultat n'est pas convaincant. Je connais le fameux Pastis d'Amelie et on est encore bien loin du résultat. Pour moi, trop de citron et une texture pas assez " humide". Tant pis je vais poursuive mon chemin. Merci quand même et bravo pour votre blog.

    RépondreSupprimer
  13. recette en cours d'exécution. Pour vue que je n'aie pas à confirmer le précédent commentaire fait sur ce blog. La suite au prochain épisode...

    RépondreSupprimer
  14. Hello!
    Miam bon, ça m'a l'air bien délicieux tout ça
    Il faut que j'essaie
    Merci

    A+

    ADA

    RépondreSupprimer
  15. hello hello, je viens de ma lancer dans cette recette , c'est vrai que le commentaire m'a pas mal alléché !!! je suis quand même un peu inquiète pour le coté très humide la pâtè ... on verra bian j'ai déjà fais du panettone et du kouglof mais je n'ai jamais eu une pâte aussi pâte à crêpe , je vous tiens au courant du résultat ! a tout !

    RépondreSupprimer
  16. voila ça y est le pastis est plutôt bien ! même si je ne retrouve pas tout à fait le gout de mon souvenir du pastis des sœurs jumelles du camping du pont noir de ma ! LOL
    très bien , peut être que la prochaine fois, je le ferais avec un peu moins de liquide ...à voir
    merci merci !!!

    RépondreSupprimer
  17. pensez à rappeler la pincée de sel dans la préparation. Cela évitera peut-être la déconvenue d'enfourner 2 magnifiques pastis superbement poussés et de les voir s'effondrer au moment de les enfourner. Un boulanger nous ayant rendu visite n'a pas été étonné du phénomène et m'a mise en garde sur l'absence de sel. N'aimant pas les échecs je retente aujourd'hui votre recette sans omettre d'ajouter la pincée de sel.

    RépondreSupprimer

Merci !

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.
Copyright 2006-2016 - Tous droits réservés.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants.

Dans la vie, je suis free-lance. Mes expertises : la stratégie digitale, le community management, les relations influenceur et la création culinaire.
N'hésitez pas à me contacter : smulhens(arobase)gmail(point)com.

















Archives