, , ,

Magret de canard au thé des amants vert

samedi, février 11, 2012


Certains voient dans la fête de la Saint-Valentin une fête commerciale. Bien sûr, ça l'est quelque part. Malgré tout, j'en aime le symbole, celui du coeur. C'est la journée de ceux qui s'aiment que l'on soit ami, amant, mari, femme, enfant...

Pour les amants, cette année, une nouvelle variété de thé vient de sortir. Il s'agit de la version verte du thé des amants du Palais des thés. La base est identique à celle du noir : de la pomme, de la cannelle, de l'amande et une touche de gingembre. C'est un thé que je trouve gourmand et doux. Il faut aimer le goût de la cannelle que l'on sent plutôt bien. Le gingembre arrive sur la note de fin et c'est très plaisant avec le côté fruité de la base de thé vert.

Pour un thé comme celui-ci, j'ai eu envie d'un plat que l'on partage à deux. Un morceau de viande charnu qui saurait accueillir avec générosité des notes fruitées et épicées à la fois. Pour l'accompagner, une simple purée de légume racine avec de la pomme. Rapide et facile à faire, il suffira juste de penser à mettre le morceau de canard à mariner 2h00 avant le dîner...

Magret de canard au thé des amants vert
Pour 2 personnes

Pour le plat
1 magret de canard
1 cuillère à café de thé des amants vert
1 gros panais
3 cuillère à soupe de crème liquide
2 tranches de pomme Golden
sel, poivre du moulin

Pour la sauce
2 cuillères à soupe de miel d'acacia
2 cuillères à café de thé des amants vert



Préparation. 
Parsemer le thé sur le côté chair du magret. Enfermer le magret dans du film alimentaire et laisser reposer deux heures au frais.

Cuisson. 
Peler le panais et le mettre à cuire dans une casserole d'eau bouillante salée jusqu'à ce qu'il soit tendre. Egoutter en gardant un fond d'eau de cuisson. Passer l'ensemble au blender avec la crème liquide. Saler et poivrer. Garder au chaud.
Enlever le thé du magret de canard. Avec un couteau bien affuté, entailler la peau en réalisant un quadrillage.
Faire chauffer une poêle à sec et y faire dorer le magret côté peau. Saler et poivrer. Retourner le magret et poursuivre la cuisson. Pendant ce temps, faire infuser deux cuillères à café de thé des amants dans 250 ml d'eau. Lorsque le magret est cuit, l'envelopper immédiatement dans une feuille de papier aluminium (pour détendre les chairs tout en le gardant au chaud). Vider l'excédent de graisse et verser le thé chaud dans la poêle (attention aux projections éventuelles et à la vapeur dégagée), ajouter le miel et faire réduire jusqu'à obtenir une sauce légèrement sirupeuse.

Service. 
Détailler des tranches de magret de canard, les répartir sur les deux assiettes. Ajouter une grosse quenelle de purée de panais. A l'aide d'un emporte-pièce, détailler deux coeurs dans les rondelles de pomme. Les saler et poivrer légèrement puis les piquer dans la purée.
Verser un cordon de sauce sur la viande et verser le reste dans une saucière ou un bol. Servir de suite.

Vous aimerez peut-être

8 propos déjà à lire et d'autres à écrire

  1. Tant que ce n'est pas du thé rose...
    (Incorrigible romantique ;-))

    RépondreSupprimer
  2. J'aime le magret... à toute les sauces et celle-ci à le mérite d'être super originale !
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. Humm miam :) Inutile de préciser qu'on a envie de manger ce plat avec les doigts avec son amoureux pour mieux s'en délecter :) Demain 14 février par ex :)

    RépondreSupprimer
  4. Rien que le nom du the - le titre est charmant - et puis j'aime bien l'idee de melanger le panais cuit et la pomme crue. Ca a l'air tres doux.

    RépondreSupprimer
  5. Cette recette est délicate et raffinée, superbe!

    RépondreSupprimer
  6. Belle recette ! Ce thé-là, je le bois souvent en vert et en noir, mais je vais en garder quelques pincées pour notre prochain magret, alors ... ;o)
    Re-bises

    RépondreSupprimer
  7. En version verte ? Je ne connais pas du tout... Tu me fais penser que j'ai un rooibos à tester en cuisine...

    RépondreSupprimer

Merci !

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.
Copyright 2006-2016 - Tous droits réservés.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants.

Dans la vie, je suis free-lance. Mes expertises : la stratégie digitale, le community management, les relations influenceur et la création culinaire.
N'hésitez pas à me contacter : smulhens(arobase)gmail(point)com.

















Archives