, , , , ,

{idées apéritives} Fleur de caviar et tarama Petrossian

jeudi, décembre 27, 2012


Quand on évoque la maison Petrossian, on pense tout de suite au luxe ultime, à l'inaccessible, à l'exceptionnel. C'est vrai qu'on hésite à franchir la porte de la boutique, le monde du caviar est bien intimidant et onéreux. Et pourtant... la boutique d'Armen Petrossian propose des produits novateurs et exquis qui ne vous feront pas vider votre livret A.


Parmi ces pépites, il faut que je vous parle du tarama. Aujourd'hui c'est un met complètement galvaudé que l'on retrouve dans tous les linéaires des supermarchés. Oubliez cette version et ne mangez peut-être qu'une seule fois celui dont je vais vous parler vous ne le regretterez pas. Le tarama de chez Petrossian est rose pâle, on devine sa texture crémeuse et dense. La version au corail de Saint-Jacques est un régal : on y sent la douceur du corail mêlé à la crème fraîche et le côté un peu plus marqué des oeufs de cabillaud. L'ensemble est remarquable par son goût délicat  et son onctuosité parfaite. Un plaisir qui vaut 10,50 € pour un pot de 100 g. Si vous préférez des notes plus iodées, laissez-vous tenter par la version au corail d'oursin.

Place maintenant à la fleur de caviar, une création que je trouve exceptionnelle. De quoi s'agit-il ? De caviar séché que vous pouvez moudre à l'aide d'un moulin (ou pas). Le goût est  incroyablement intense avec une toute petite quantité. Il suffit d'un à trois grammes par personne. Et comme le pot fait 30 g, cela offre plein d'occasions de se faire plaisir et de découvrir les saveurs du caviar. Comment ? Personnellement, pour les fêtes, j'ai associé cette fleur à des noix de coquilles Saint-Jacques juste poêlées. Ensuite, il suffit de donner deux à trois coups de moulin et le tour est joué ! Vous pouvez aussi en mettre sur des oeufs brouillés, la disposer sur des pâtes ou plus audacieux, en parsemer sur une viande blanche comme du veau. Cette fois, ce sera évidemment un peu plus cher, le pot de 30 g coûte 50 €. Il se conserve 6 mois à température ambiante.

La maison Petrossian propose aussi des poissons fumés à tomber : saumon de la Baltique mais aussi anguille (mon préféré), des sparts et cette année également des sardines et des filets d'anchois. Les prix oscillent entre 9 et 21 €.

Pour le grand jeu en amoureux, le coffret Caviar de l'Amour est un magnifique cadeau. Et pour le rêve absolu, laissez-vous emporter par le sevruga ou le beluga. Quelques grains que je vous souhaite de goûter au moins une fois dans votre vie !

Petrossian
18, boulevard de la Tour-Maubourg
75007 - Paris
Site : petrossian.fr

Vous aimerez peut-être

0 propos déjà à lire et d'autres à écrire

Merci !

Droits reserves

Creative Commons License

Ce blog est protégé par un contrat Creative Commons.
Copyright 2006-2016 - Tous droits réservés.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un petit peu de moi

J'aime la cuisine : la faire, la partager, la déguster, la découvrir, la mettre en scène, la photographier. J'ai ouvert Dans la cuisine de Sophie en 2006 puis Les kids de Sophie en cuisine en 2011, un blog spécialement dédié aux enfants.

Dans la vie, je suis free-lance. Mes expertises : la stratégie digitale, le community management, les relations influenceur et la création culinaire.
N'hésitez pas à me contacter : smulhens(arobase)gmail(point)com.

















Archives